Témoignages

Le CAUE au service des collectivités territoriales

Nous conseillons, vous décidez !

Dix élus de communes du Maine-et-Loire témoignent sur les problématiques qu’ils ont eu à traiter en matière d’équipements publics ou d’urbanisme et comment le CAUE a pu les accompagner dans le respect des obligations de la commande publique.

 

De l’étude de faisabilité à la définition des orientations programmatiques jusqu’à l’organisation du recours à la maîtrise d’œuvre, dix témoignages commentés et illustrés de la mission de conseil auprès de la maîtrise d’ouvrage publique du CAUE.

Pierre ROBÉ
Maire d’Aubigné-sur-Layon

Aubigné-sur-Layon : équipement public (équipement festif et associatif)

Suite à l’acquisition d’un ensemble bâti patrimonial en centre bourg, la municipalité a souhaité engager une étude de faisabilité sur la rénovation de cet ensemble en vue de sa réhabilitation pour divers usages : accueil touristique, salles des fêtes, salles associatives… Après les premiers scénarios de faisabilité, la finalisation d’un document programme doit permettre à la municipalité d’organiser son recours à une maîtrise d’œuvre compétente.

Jean-Yves BOURGEAIS
Maire de Champtoceaux

Orée-d’Anjou (Champtoceaux) : équipement public (salle associative)

Adossée à la salle de sports, la salle associative est aujourd’hui vétuste et inadaptée aux usages actuels. Souhaitant reconstruire sur site un équipement neuf, la municipalité a engagé une étude de programmation qui a conduit à une adaptation des intentions initiales en réorientant l’implantation initialement envisagée permettant une meilleure orientation du bâti et un maintien de la salle actuelle le temps de la reconstruction.

Jacques CHAZOT
Adjoint à l’urbanisme, l’aménagement, aux espaces verts et à la propreté de la ville de Chalonnes-sur-Loire

Chalonnes-sur-Loire : urbanisme (divisions parcellaires)

Confrontée à deux projets de divisions parcellaires portés par des particuliers, la municipalité a souhaité engager un travail d’échange et de dialogue avec les propriétaires pour faire évoluer plus qualitativement leur projet initial. À la croisée des chemins entre mission de conseil aux particuliers et mission d’accompagnement de la municipalité, l’objectif est de concilier les intérêts particuliers avec les enjeux d’un urbanisme de qualité portés par la collectivité : un travail de dialogue et de pédagogie pour partager des enjeux communs autour de la notion de qualité de cadre de vie.

Didier ROISNÉ
Maire de Beaucouzé

Beaucouzé : équipement public (gendarmerie) / urbanisme (entrée de ville)

La première partie du témoignage aborde la mission de programmation d’une nouvelle gendarmerie accompagnée de 20 logements, sur un terrain de près de 1ha en entrée de ville de Beaucouzé. Au-delà de la prise en compte du référentiel imposé par la gendarmerie, la mission a eu pour objectif d’accompagner la municipalité jusqu’au concours d’architecte pour la réalisation de cet ensemble qui devait concilier la qualité de vie des familles et la fonctionnalité de la nouvelle brigade.

La deuxième partie du témoignage aborde une mission d’étude prospective sur l’évolution de l’entrée de ville Est de la ville, confrontée à un problème de lisibilité et de facilité de desserte.

Michel PATTÉE
Maire de Doué-en-Anjou

Doué-en-Anjou : équipement public (pôle enfance jeunesse et pôle santé) / urbanisme (rénovation urbaine de l’îlot Maurice DUVEAU)

La commune de Doué-en-Anjou a engagé plusieurs projets de rénovation ou de création d’équipements publics nécessitant une mission d’étude de faisabilité ou de programmation : sur le bâtiment Lucien MILLET, ancien bâtiment administratif du collège, rénové pour la création d’un pôle enfance/jeunesse ; sur la rénovation urbaine de l’îlot Maurice DUVEAU pour la création d’un pôle de santé.

Valérie DA SILVA FERREIRA
adjointe à Landemont

Orée-d’Anjou (Landemont) : équipement public (pôle enfance)

Le pôle enfance/jeunesse de la commune regroupe actuellement plusieurs usages : cantine scolaire, halte-garderie, accueil périscolaire, TAP, ALSH. Les locaux devenus trop exigus nécessitent d’engager une réflexion sur l’extension et la réorganisation des usages de ce pôle enfance/jeunesse, sur lequel une étude de programmation a été engagée, suivie de l’organisation du recours à la maîtrise d’œuvre.

Pierrick ESNAULT
Maire d’Ombrée d’Anjou

Pouancé : urbanisme (Dossier AMI et Anjou Cœur de Ville)

Ayant répondu à l’Appel à Manifestation d’Intérêt “Revitalisation centre bourg” porté par le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET), la ville de Pouancé a sollicité le CAUE pour l’aider à formaliser son dossier de candidature supposant une présentation détaillée de la ville, de premiers éléments de diagnostic et d’expression d’enjeux en lien avec la revitalisation de son centre-ville. Retenu au plan national, le dossier a permis à la municipalité de poursuivre son plan d’action dans le cadre du dispositif départemental “Anjou Cœur de ville”.

Jacques GENEVOIS
Maire de la Possonnière

La Possonnière : urbanisme (Anjou Cœur de Village)

Souhaitant engager une réflexion sur la réorganisation de son centre-bourg, la municipalité a sollicité le CAUE pour la réalisation d’un schéma directeur proposant différents scénarios répondant à cet objectif de réorganisation. Croisant les problématiques d’habitat, d’implantation de commerces et de services, de qualité d’espaces publics, de déplacements et de liaisons douces, ce schéma, inscrit dans le cadre du dispositif Anjou Cœur de Village, permet à la commune de disposer d’un plan guide stratégique pour ses aménagements futurs.

Dominique BRÉJEON
Maire de Saint-Barthélemy-d’Anjou

Saint-Barthélemy-d’Anjou : urbanisme et paysage (valorisation du Parc de l’Europe et de l’entrée Ouest de la ville)

Situé en cœur de ville, le Parc de l’Europe constitue un espace récréatif de proximité mais peu identifié par les habitants. Soucieux de valoriser ce parc dans ses qualités paysagères et d’usages récréatifs, la municipalité a sollicité une étude de programmation auprès du CAUE.

À une échelle plus large et intégrant également le Parc de l’Europe, la municipalité a souhaité élargir sa réflexion à la valorisation de son entrée de ville ouest autour des problématiques urbaines, paysagères, de liaisons douces, de qualité d’espaces publics…

Thierry DE VILLOUTREYS
Maire de Seiches-sur-le-Loir

Seiches-sur-le-Loir : équipement public (rénovation et extension de l’école / diagnostic sur plusieurs équipements publics / programmation d’un nouvel atelier technique municipal)

Confrontée à la vétusté de son école maternelle, la municipalité a souhaité engager une étude de faisabilité et de programmation pour la réhabilitation et l’extension de l’équipement, complétée par une étude de transformation et d’extension de locaux en restaurant scolaire. Une étude plus globale a été également menée sur l’ensemble des équipements publics dédiés aux associations afin d’apprécier les évolutions possibles de ces divers équipements pour mieux répondre aux besoins des usages. Enfin, une mission en projet concerne la programmation d’un nouvel atelier technique municipal en remplacement d’un équipement existant devenu trop vétuste et peu adapté aux besoins actuels.

Mots-clés : conseil élus vidéo